morceau

Canon de pachelbel
sigle yooplay

Canon de Pachelbel

Composé en 1680 par Johann Pachelbel, le Canon de Pachelbel, également connu sous le nom de Canon en ré pour 3 violons et une basse continue, demeure la pièce la plus célèbre de cet organiste allemand. Ses autres œuvres, bien que nombreuses, sont nettement moins célèbres.

Anecdote musicalePachelbel a enseigné l’orgue au frère aîné de Bach. Le Canon, aujourd’hui célèbre, n’a pas toujours joui de cette popularité. En réalité, il était presque oublié jusqu’à ce qu’un chef d’orchestre français du nom de Jean-François Paillard le fasse renaître.

Choisis ton instrument

apprendre à jouer Canon de Pachelbel de

> COMMENT JOUER Canon de Pachelbel ?

Comment jouer le Canon de pachelbel au piano ?

À l’origine, le Canon de Pachelbel était une composition pour trois violons et une basse continue. Dans ce cours, je te propose une adaptation de cette œuvre mondialement connue pour le piano.

La version originale du Canon, créée par Johann Pachelbel au XVIIe siècle, s’est distinguée par son élégance et son ingéniosité. Cependant, l’adaptation au piano offre une nouvelle perspective sur cette pièce, permettant aux pianistes d’explorer les riches harmonies et les motifs mélodiques caractéristiques du Canon d’une manière différente.

L’adaptation pour piano peut présenter des défis uniques, car elle nécessite une réinterprétation habile des parties initialement destinées aux violons. Cela offre également une opportunité d’ajouter une touche personnelle à l’interprétation, permettant aux pianistes d’exprimer leur sensibilité artistique tout en préservant l’essence intemporelle du Canon.

Cette initiative pédagogique offre aux étudiants la possibilité d’explorer la polyphonie du Canon de Pachelbel d’une manière accessible au piano, élargissant ainsi l’accessibilité de cette pièce classique. En effet, des éléments ont été simplifiés pour plus de facilité d’exécution. En offrant une perspective nouvelle sur cette composition bien-aimée, l’adaptation pour piano contribue à maintenir sa pertinence et sa popularité à travers les générations, établissant ainsi un pont entre le passé et le présent dans le monde de la musique.

> quelle est l'histoire de Canon de Pachelbel ?

Canon de pachelbel : Une oeuvre méconnue devenu star

En 1968, le musicien Jean-François Paillard a joué un rôle crucial dans la résurrection du Canon de Pachelbel. À cette époque, la musique baroque faisait un retour en force, suscitant un regain d’intérêt pour des compositions classiques souvent reléguées à l’oubli. Paillard a entrepris de redonner vie à cette pièce emblématique de Pachelbel, enregistrant sa propre version qui allait marquer l’histoire musicale.

Son interprétation personnelle du Canon se distingue par plusieurs aspects notables. Tout d’abord, Paillard a choisi un tempo plus lent, conférant ainsi à la composition une ambiance plus réfléchie et méditative. Cette approche a permis d’explorer de nouvelles nuances émotionnelles de la pièce, soulignant la richesse mélodique et harmonique de l’œuvre de Pachelbel.

Le choix de Paillard d’insuffler une nouvelle vie au Canon a été d’une importance capitale, car il a contribué à populariser la pièce de manière significative. La version de Paillard est devenue emblématique, attirant l’attention du public sur la beauté intemporelle du Canon de Pachelbel et élargissant sa portée au-delà des cercles strictement classiques.

Canon de pachelbel : De nombreuses reprises

Par la suite, la mélodie du Canon a connu un vaste rayonnement, se retrouvant dans différents contextes musicaux, du pop au rock, et devenant l’une des pièces les plus reconnaissables et appréciées dans la musique contemporaine. Ainsi, l’initiative de Jean-François Paillard en 1968 a non seulement réhabilité le Canon de Pachelbel mais a également contribué à lui conférer une place prédominante dans le paysage musical mondial.

Dès l’été 1968, la mélodie du Canon de Pachelbel a été intégrée dans pas moins de deux tubes : “Rain and Tears” d’Aphrodite’s Child (avec Demis Roussos en tant que chanteur) et “Oh Lord, Why Lord” des Pop Tops.

Depuis lors, le canon de Pachelbel a été repris des centaines de fois. Aux États-Unis, il est devenu l’une des musiques de mariage les plus couramment utilisées, surpassant même la marche nuptiale. Les réalisateurs de films, particulièrement dans les années 70, en faisaient fréquemment usage. On le retrouve également dans de nombreuses chansons, telles que “La maladie d’amour” de Michel Sardou, “Go West” des Village People, et “Basket Case” de Green Day.

bouton fermer
non membre

"Sérieux ? Tu n'es pas encore Abonné Yooplay ?"

Yooplay® est TA plateforme musicale dédiée à l’apprentissage facile et fun sur tous les groupes qui te passionnent.
Tu veux apprendre la Guitare, le Piano, le Chant, la Batterie ou la Basse ?
👉 Crée ton compte en un instant et explore une centaine de milliers de morceaux, ainsi que des Cours vidéo soigneusement mitonnés par notre équipe pédagogique.

Métronome